Soif de bougeotte
 

"Ne prenez pas la vie au sérieux, de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant"
Bernard le Bovier de Fontenelle

 
 

 

Argentine     argentine
 
Surface : 2 800 000 km²
Population : 40 302 000 habitants
Capitale : Buenos Aires
Langue : Espagnol
Monnaie : Pesos (5,80 pesos = 1 euro)
Climat :
 
 
Jeudi 30 août 2012
 
La sortie du Paraguay par Encarnation est un vrai m…, aucun panneau de direction. Il faut suivre les bus qui passent la frontière !! Bref ! Après tours et détours, nous quittons ce pays qui nous plait vraiment. Le passage de douane se fait tranquillement et nous cherchons de quoi retirer de l’argent et avoir quelques renseignements touristiques à Posadas. Nous trouvons le tout aux environs de la place de la ville. (en Argentine, c’est souvent le cas !). Nous partons pour la mission de Santa Maria de Mayor, qui est la plus éloignée et aussi ce qui nous permettra de faire une boucle pour repasser à Posadas, pour retirer plus d’argent liquide. Nous devons passer par le centre de la région de Corientes, et il n’y a pas de banque. La région des missions est la principale fournisseuse de Yerba Mate, qui est un arbuste d’ailleurs !
 
argentine
 
Vendredi 31 août 2012

Visite des ruines de Santa Maria. Peu de monuments, par contre ces pierres dans la végétation donne une atmosphère assez irréelle. Pour un peu, en s’asseyant et en attendant un peu, on pourrait voir déambuler les fantômes des habitants de la mission. Elle fut créé en 1626, sur le lieu de la ville de Foz de Iguazu. Suite aux attaques des bandeirantes, elle migra dans ce lieu à la fin du XVIII° siècle. La mission comprenait 5 000 personnes. Nous avons eu aussi un petit dépliant avec les oiseaux que l’on peu trouver dans la région ! Un vrai trésor !

 
argentine
 
La mission de Santa Anna n’étant pas très éloignée, nous partons au milieu des plantations de Yerba Maté. Le village et la mission nous plaisent d’ambler. La mission fut déplacée du Brésil, puis des bords du Parana pour se fixer en 1660.

 
argentine
 
Nous avons eu droit à un remake du film « les oiseaux ». En effet, sur la place, deux vanneaux argentins nous ont poursuivis ! Après coup, nous nous sommes dit que leur nid qu’ils font à terre ne devait pas être loin ! Mais bon ! Le male à en plus des ergots au niveau des ailes ! On les a bien vu… Nous en profitons pour s’essayer aux photos de nuit, les gardes sont vraiment sympas, ils nous laissent faire !

 
argentine
 
Samedi 01 septembre 2012

Nous allons visiter le Parc de la Cruz, dont tout le monde nous parle… N’y allez pas, y’a rien et c’est cher ! Cela nous a fait faire un peu de marche à pied pour monter ! Pour repartir, nous avons prit le tracteur !

 
argentine
 
Nous visitons la mission de Nuestra Senora de Loreto, beaucoup de ruines, de végétations… Cette mission à compter plus de 6 000 habitants en 1733. Il y avait une importante bibliothèque. On conserve les restes des latrines…
 
Un peu d’histoire : La vie dans les missions : Chaque groupe familiale cultivait une parcelle de terre personnelle (abambaé) et une autre communautaire (tupambaé). Les hommes faisaient les travaux ruraux, de menuiserie, forge, art et artisanat. Ils étaient maîtres des offices. Les femmes prenaient soin des enfants, faisaient la cuisine et les tâches domestiques, filaient, tissaient. Tous participaient aux travaux artistiques et religieux. Les gains de la production communautaire permettaient de soutenir les femmes seules, les orphelins et les personnes âgées sans famille et de payer les dépenses d l’église, de l’éducation et autres expressions de la culture. La vie se regroupait autour de la place et d’une croix qui marquait le centre de la reduccion ainsi que son cœur. Dans une des latérales, se trouvait l’église augmentée de la résidence des Padres, le colegio et les ateliers d’un côté, tandis que le « coti guazu » (résidence des orphelins, femmes seules et vieux) et le cimetière (en quatre parties : Enfants, femmes, hommes et nouveaux-nés : les Padres étaient enterrés dans l’église) de l’autre. Puis à proximité, les habitations, le conseil municipal, les terres cultivées et les patures.

 
argentine
 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement