Chili du 09/02 au 14/03/2013

Du 24 au 27 février 2013

Nous repartons du village sur le béton et sous un rayon de soleil… qui ne dure pas longtemps. Puis comme nous ne pouvons voir le Cerro qui est tout embrumé, nous continuons et la pluie nous rattrape ! Pas question de faire une promenade dans le parc. En roulant, Francis me dit qu’il a cru voir un Huemul (cerf andin) ! Ni une, ni deux, on fait demi-tour ! Nous en avons enfin vu un !!! Photos et films en souvenir !!!

Chili 1

On finissait par croire que c’était une farce ! Puis, nous voyons un endroit qui parait sympa au bord d’une petite lagune, mais un panneau assez ambiguë nous arrête. On a l’impression que l’on va nous demander de payer pour manger sur les tables ! Nous nous garons un peu plus loin. Arrivé sans encombre à Coyhaique sous une pluie battante. Wifi médiocre, nous partons dans une petite rue peu éloignée de la place pour bivouaquer.

Du 28 février au 4 mars 2013 – Coyhaique

Nous profitons de notre séjour dans cette ville sympathique (dont le nom veut dire Entre Rios) pour changer les pneus arrières de la Roulott’ et faire une vidange. Hier, nous avons tenté de prendre nos billets d’avions par internet. Ce matin, nous n’avons toujours pas de réponse positive. Nous visitons la ville et faisons quelques courses.

Chili 1

Je vais à la bibliothèque pensant profiter de la wifi, mais la connexion est mauvaise. Francis fait des courses car nous pensons continuer notre route d’ici peu. Nous faisons la connaissance de Hugo, qui aime discuter et aimerai connaître la France. Nous décidons de nous revoir demain, car il doit aller travailler. Nous nous réfugions au Café Ricer pour la connexion internet et essayons de résoudre le problème de nos billets d’avions. Nos cartes ne sont bloqués et le voyagiste nous demande un virement. Et là catastrophe ! Notre banquier préféré n’est plus notre conseillé et nous avons une gourde comme interlocutrice ! Au lieu de chercher une solution, elle nous demande d’appeler… du Chili ! Alors qu’on lui explique que si elle fait la manipulation pour nous, on gagne du temps ! Et en plus avec le décalage horaire !!! Nous en aurons pour 7 jours à se morfondre, tempêter, voire être pas sympa du tout dans nos mails, demander la direction….. pour que la situation se débloque…. Un truc de Ouf !!!
 
Nous retrouvons nos amis Véro et Patrice qui… doivent changer leurs pneus et faire une vidange !!! La semaine passe entre wifi, discutions avec Hugo, promenade en ville, apéro !
 
Nous allons visiter le Monumento las lagunas à quelques km de la ville. Cela nous fait du bien de nous retrouver dans un environnement calme et boisé.

Chili 1

Puis après le bras de fer avec notre banque… qui nous bloque alors que le temps est beau (chose précieuse ici), envoi d’un fax (Francis à couru dans toute la ville !!!) nous devons attendre….
Nous partons avec Patévéro et la famille Trontin, Laurent, Séverine et leurs enfants dormir à la réserve de Coyhaique, après la fermeture ! Les guadaparques ont donné leur accord ! Super sympa ! Nous passons une soirée super agréable tous ensemble ! Nous restons le lendemain un peu plus longtemps que nos amis ! Nous avons dîné, petit-déjeuné puis déjeuné dehors ! Cela faisait longtemps !!! Trop bon !

Chili 1

La réserve devient notre bivouac officiel ! Nous allons faire la rando de 10 km, continuons de profiter du beau temps… que du bonheur ! Et j’innove : Omelette aux moules !!!! Super bon !

Nous avons croisé un nombre incroyable… de ponts ! La végétation est composée de bambous, hêtres, pins divers, champignons… fraisiers et il me semble des groseilliers ! Le soleil est splendide ! On revit ! Nous croisons une famille de français, je fais un pudding…

Chili 1

En attendant le résultat… du virement, nous patientons en arpentant la ville, et nous croisons Hugo ! Il n’avait pas pu venir la dernière fois et sans téléphone de notre part n’a pu nous prévenir. Du coup, comme nous lui avions dit que nous restions souvent dans la même rue, il a tenté sa chance. Nous restons l’après midi en sa compagnie afin de lui faire voir quelques photos. Il nous offre du chocolat et une bouteille de vin chilien !

Il n’est plus temps de prendre la route, alors on file « skyper », boire une bière et vérifier nos mails !!! et ho ! Joie ! Nous avons la réservation de nos billets ! C’est parti !!!! Demain on reprend la route !

Chili 1

Nous partons sous la pluie, qui ne nous quitte pas. Du coup nous ne faisons pas la réserve Rio Simpson. Nous arrivons dans le villageet pensions nous trouver un coin sympa sur le bord de mer. Rien dans un premier temps. On se gare à coté d’une petite place pour grignoter et nous avons de la wifi !!! Super ! Nous repartons vers le petit port de pêche que Francis avait repéré sur le plan. Nous y croisons un couple sympa, qui nous emmène acheter du Roballo humado (poisson séché et fumé). Ils nous indiquent des plages où nous pouvons bivouaquer et pêcher.

Chili 1

Mais le temps se remet à la pluie, nous décidons de continuer la route. Arrivé dans le village de Villa Amengual, qui fait partie de ces villages de pionniers. On y ressent une fierté d’avoir dominé les rudes conditions de cette région. Nous y trouvons la petite église en bois du style de Chiloé, qui m’intéressait et nous nous arrêtons pour la nuit. Francis a tellement répété que mon poisson puait, que je le met à tremper et le dépiaute, en oubliant d’en faire une photo !!!

Chili 1

Il a plu toute la nuit, et nous repartons avec un semblant de ciel clair, qui ne dure pas d’ailleurs. Nous sommes tellement frustrés de ne pouvoir plus profiter de ces paysages superbes, que l’idée de refaire la Carretera cet été nous séduit. Nous pourrons refaire et découvrir tout ce qui se trouve sur cette partie du Chili. La route nous menant à Puerto Cisnes est parsemée de cascades, la végétation est luxuriante ! Et il pleut !!! Nous arrivons quand même a faire un tour dans le village et passer sur la passerelle pietonne surplombant le Rio qui relie la ville ancienne et la nouvelle, et chopons du wifi (bibliothèque) pour la météo des jours à venir ! C’est pas top. Nous voulions du beau temps pour faire le parc Queulat, alors on décide de se poser dans un bivouac en bord de mer dans l’anse et à l’abri. Il y a même de l’eau !!! Sur le toit de la Roulott' aussi d’ailleurs !!! Les journées passent entre lecture, guitare, repas, films…

Nous reprenons la météo, et comme le beau temps ne se presse pas de revenir, nous décidons de reprendre la route. Notre décision est prise ! Nous reviendrons ! J’ai profité de ces quelques jours pour revoir notre parcours en cas de mauvais temps persistant. Itinéraire de délestage !!!

Chili 1