Chili du 07/12/2013 au 28/02/2014

Nous nous installons à Puerto Fuy, le temps s’est dégradé. Nous marchons un peu, puis mangeons une part de tarte Pie Limon… Nous achetons nos assiettes en bois rouge très dur (rauli). La pluie se met de la partie.

Après une nuit très pluvieuse, nous décidons de ne pas passer par la route en ripio qui mène à Conaripe. Il pleut toujours, on ne verra rien… Retour à Panguipulli où Francis va courageusement faire les courses sous un crachin.

Chili 1

Du 08 au 10 février 2014 – Villarica

Nous ne devions nous arrêter que pour de la wifi et trouver des bijoux mapuche… C’était sans compter sur la super rencontre de Pascal, Hélène et leurs enfants. Nous parcourons la féria à la recherche d’objets, voyons une « ruka », maison mapuche au toit et aux murs de chaume, construite traditionnellement dans le cadre d’un système communautaire appelé « minga ».

Chili1

Nous décidons de passer la soirée ensemble au bord du lac face au volcan qui apparaît enfin.

Chili1

Nous passerons 2 jours de plus à refaire… le voyage ! Infos, films, bricolage. Tout y passe. Nous sommes rejoint par Jo et Annick qui voyagent en fourgon. Ce sera 2 soirées fort amusantes. Les journées sont chaudes et belles. Enfin ! Les soirées arrosées… Le dernier soir, les gendarmes passerons et nous laisserons faire notre asado bien que cela soit interdit ! Nous arrivons enfin à nous connecter. Skype avec nos amis, et nous avons l’heureuse surprise d’apprendre que Benj et Mathilde nous rejoignent au mois de juillet. Bon, va falloir que l’on modifie le parcours ! On fait le nord du Chili ou le nord de l’Argentine ? Hummmm ?

Le dernier soir, nous ferons un repas princier : Foie gras et vin blanc offert par Jo et Annick, Lomo et vin rouge offert par Pascal et Hélène, nous mettrons sur la table poulet et vin rouge ! Elle est pas belle la vie ?

Chili1

Le 11 & 12 février 2014 – Parc Villarica – Secteur Rucapillan

Ce matin un peu gris nous empêche de déjeuner dehors. Nous avons décidé de partir tous ensemble à Pucon et d’y passer la nuit en bord de lac. Nous, nous retrouvons un peu par hasard au point wifi, puis nous partons les premiers. Découvrant qu’il nous est quasi impossible de trouver une place sympa, nous retournons sur nos pas et attendons les autres au carrefour qui mène au parc Villarica (secteur Rucapillan). Nous récupérons Pascal et Hélène, mais Jo et Annick sont perdus corps et âmes… Nous trouvons enfin un coin pour poser nos véhicules. Ce sera soirée bolognaise !

Chili1

Le volcan Villarica est aussi un cône parfais. Il continue à gronder, fumer et cracher des cendres tous les jours. Sa dernière irruption a eu lieu en 1971. Nous n’avons pas ressenti une secousse lors de notre première nuit à Villarica, ce sont nos voisins chiliens qui nous ont informés… Le vin bu dans la soirée doit y être pour quelque chose !!!

Chili1

Le lendemain, grand soleil. Nous grimpons tous vers la station de ski sur le flanc du volcan. Nous effectuons un tour à pied avec les enfants, puis nous partons avec Hélène pour aller voir plus loin. Notre rencontre avec un guide local nous permet d’effectuer toutes les deux une chouette promenade, pendant que les garçons redescendent les véhicules.

Les garçons nous récupèrent sur le chemins et, lors de notre installation au bivouac, nous rencontrons deux jeunes français Edouard et Béatrice et leurs trois enfants qui travaillent à Santiago. Et comment ça finit ? Humm ? Un apéro ! Nous prenons rendez-vous avec eux lors de notre prochain passage à Santiago. La soirée se termine autour de crêpes au Nutella !

Chili1

Le 13 & 14 févier 2014 – Parc Villarica – Secteur Puesco

Nous quittons nos jeunes amis après une nuit et une matinée très, très ventée. Heureusement que nous sommes restés sur notre petit parking à l’abri des arbres ! Nous empruntons la route qui mène à la frontière argentine au niveau du parc Lanin. Très belle route, peu fréquentée. Nous abordons une nouvelle fois le Parc Villarica, ce coup-ci nous souhaitons faire une promenade au milieu des araucarias. Pour ceux qui ne s’en souviennent pas, c’est une très ancienne espèce de pin, que l’on retrouve aussi en Australie, et dont les aiguilles sont très épaisses. On le surnomme le désespoir des singes à cause d’elles. Il existe un arbre male et femelle, celle-ci produit des pines très grosses que l’on consomme et dont on fait aussi de la farine.

Chili1

A l’entrée du parc, nous demandons l’autorisation de dormir sur place. Après réflexion, le garde nous y autorise et nous demande de nous présenter à notre arrivée au lago Quilleihue. En fait, il était déjà au courant le temps que l’on arrive ! Après un petit tour, nous passons la soirée à attendre que le vent tombe. Le lendemain, nous effectuons une partie du sentier lagos andinos. Superbe vue sur le volcan Lanin, et les lacs sont superbes.

Chili1

Du 15 au 17 févier 2014 – Parc Huerquehue

Nous tenions à faire ce parc qui est un des plus beau de la région. Véro me l’avait rappelé, au cas où ! Ce parc protège des lacs d’altitude, cours d’eau, cascades et forêt d’araucarias. En cours de route, nous dépannons un chilien qui a cassé son radiateur, pas glop ! Nous empruntons la route qui mène au par cet y croisons une italienne qui nous informe que la route est super étroite et que le parc est cher. Bon, c’est sur que ce n’est pas large mais nous avons eu pire. Quand au prix, il est correct car nous pouvons y passer autant de temps que l’on veut, le bivouac y est autorisé, nous avons à disposition des wc et douches et l’on peut avoir accès à la plage… Là, j’ai vraiment envie de râler contre ces européens qui pensent que tout leur est dû et qui ne réfléchissent pas plus loin que leur porte-monnaie… Nous pouvons passer des mois entiers sans débourser un sou en camping, je pense que chez eux ils la ferme et payent les campings puisque de toute façon tout est interdit en Europe… Là ! C’est dit ! Non mais !

Plus...