De là, deux routes s’offrent à nous. Nous demandons à la préposé de la police la meilleure route… "De fronte"… Sauf que nous nous trouvons devant une bifurcation en V, "de fronte" c’est le mur. Nous prenons à gauche car il y a moins de kms.

Pérou 2

Erreur ! Apparement, à une époque la route a du être asphaltée. Maintenant, c’est trous et déformations à gogo. Sans compter avec des passages vraiment étroits et sans visibilité. C’est à ce moment que notre pot d’échappement fait des siennes ! Il a décidé de nous quitter et nous le fait savoir bruyamment.

Nous stoppons sur un surplomb pour grignoter et Francis tente d’arranger le pot. Nous décidons de faire demi tour, car j’ai cru voir que l’autre route est neuve, cela nous fait 80 kms de plus mais si la route est confortable…

Pérou 2

Des paysans mettent des tiges de blé ou autre sur la route et les véhicules passent dessus. On pense que c’est pour casser les fibres, est ce de la matière première pour faire des briques de pisé ? C’est en tout cas moins fatiguant que de taper dessus avec un bâton. La route est plaisante malgré son étroitesse. Par contre c’est plus compliqué pour trouver un bivouac. Sans compter que nous sommes en période électorale et que les réunions sont très festives ! Nous n’avons pas envie de nous faire de nouveaux copains à des heures indues. Puis c’est un orage de grêle qui nous rattrape ! Nous trouverons un petit coin pour stationner dans le village de Caja.

Pérou 2

Le 20/08/18 - Chiara sur la 3S - Ayacucho - 3 661 m

Après une nuit bercée par les ronflements de camions, nous passons une partie de la matinée à passer d’un mécano à l’autre. Soit ils ne connaissent pas les pots d’échappement, soit ils ne veulent pas travailler. Le seul qui aurait pu le faire est fermé ! C’est donc en pétaradant allègrement que nous continuons sur Ayacucho.
Une route de contournement figure sur le GPS… C’est un chemin à peine carrossable ! Ce sera donc traverser de la ville. Un cauchemar ! On ne peut plus donner le nom de route à ce qui nous permet difficilement d’avancer. Quand à trouver un mécano ! Ce ne sont que des boutiques d’accessoires ou des "lavaderos". Tant bien que mal, au moment ou le pot nous lâche en rampant allègrement sur le bitume, à la sortie de la ville, on nous dit d’aller voir chez un carrossier. Yes ! Il nous ressoude le pot en nous signalant qu’il faut le changer bientôt, la bonne blague, c’est ce que l’on essaye de faire à chaque ville !
Nous continuons un peu notre route et trouvons un chouette bivouac sur un promontoire. Francis bricole un peu le pot pour empêcher les vibrations de le casser de nouveau.

Pérou 2

Les 21 & 22/08/18 - Vers Cuzco - Apurimac - 3 807 m

Route belle et agréable. Ça grimpe toujours avec de beaux paysages. Nous trouvons un bivouac sympa en contre bas de la route.

Pérou 2

Belle route avec de beaux paysages malgré que le temps se dégrade. Nous poussons jusqu’au village de Chullcuisa qui nous donne un petit bivouac entre l’église et l’école. Nous discutons avec Alessandro, il nous parle du régime alimentaire inca qui prédomine, soit, blé, orge, maïs et pomme de terre, pas de riz ! Il nous explique aussi qu’il n’a pas de télévision, pas de téléphone… donc pas de superflu qui coute de l’argent, ce qui lui permet ainsi qu’à ses voisins de continuer à vivre correctement avec leurs champs, bétails et basse-cour. Le fonctionnement de l’agriculture est basé sur l’entre-aide.

Pérou 2

La pluie se met de la partie et le matin nous sommes dans le brouillard. La route est en bon état, mais nous scrutons les dos d’ânes qui fleurissent sans toujours de raison valable, chacun y va de son dos d’âne artisanal. Nous évitons Abancay par l’itinéraire PL, un vague chemin terreux qui nous permet d’éviter le centre ville. Le temps se lève et nous trouvons un bivouac sur un terre-plain propre et herbeux. Je profite de la pause pour peaufiner les visites sur Cuzco et les environs en résistant au soleil qui m’appelle.

Pérou 2
Pérou 2

Le 23/08/18 - Cuzco - Cusco - 3 665 m

Temps toujours couvert et gros brouillard. Nous ne visitons donc pas les sites archéologiques sur notre route. Puis, le temps se dégage en nous permettant de voir les montagnes. Superbe.

Pérou 2

Nous ne reviendrons pas sur la traversée des villes péruviennes. Nous cherchons quelqu’un pour nous changer notre pot, car il est de nouveau malade et l’on craint que cela soit la fin. Après moults arrêts, nous trouvons un "chantier" où l’on peut faire le travail. Pas super honnête, mais pas trop gourmand quand même, car il se méfie, je lui ai réclamé la monnaie d’une pièce qu’il avait oublié de me rendre… A voir le lieu et les conditions et la misère dans lesquels ils vivent on peut comprendre.

Pérou 2

Nous renonçons à chercher un supermarché car le trafic est dense. Le GPS nous guide pas trop mal vers le camping, je dois quand même le surveiller pour qu’il ne nous fasse pas passer par des escaliers ou rues trop étroits. Le camping est sympa bien que le rapport qualité/prix soit en notre défaveur.

Pérou 2

Du 24 au 26/09/2018

Nous voici à Cuzco ou Cusco… Capital des Incas et très belle ville coloniale, elle est entourée de sites incas remarquable et surtout à proximité du fameux Machu Picchu.
Le nom de la capitale inca, Qosqo, hispanisé plus tard sous la forme de Cuzco, signifie en quechua le "nombril de la terre". Elle est située à 3400 m d'altitude dans une haute vallée très fertile. Aujourd’hui classée par l'UNESCO sur la liste du Patrimoine culturel de l’humanité pour la richesse de ses monuments incas et coloniaux, elle figure parmi les cités les mieux conservées de l’Amérique précolombienne.

Un peu d’histoire

Malgré l’absence d’écriture, de la roue et d’autres inventions, les civilisations pré-inca et inca surent créer des sociétés stables, construisent des monuments dans des milieux naturels peu faciles.

Les Incas, en peu de temps créèrent un empire qui engloba une partie de l’Equateur, du Chili, d’Argentine et de la Bolivie ainsi que le Chili. Cette expansion relativement courte et récente (XV° et XVI° S.) commença à l’initiative du 9° empereur Pachacutec. Cet empire ou Tawatinsuyu (Quatre Régions du Soleil en quechua)

Pérou 2

Les incas furent de tout temps des conquérants qui ne savaient que construire grâce à leur vénération de certains rochers qu’ils transformaient en huacas (pyramides, temples) aux sculptures élaborées. La pierre leur rappelait leurs racines montagnardes.

Selon un mythe de la création, Viracocha, le dieu créateur (que les incas s’approprièrent aux environs de 1438 et qui était adoré des premiers habitants du Pérou) créa le premier homme à partir de la pierre.

Pérou 2

Dans les Andes, l’architecture monumentale précéda la plus ancienne des poteries. Les Incas prétendirent tenir leur habilité de la grande civilisation de Tinawacu (Bolivie - 27 siècle avant JC), dont la cité en ruine et ses monolithes étaient encore admirés dans toutes les Andes.

Les Incas réinventaient l’histoire des civilisations qui les avaient précédées pour minimiser leurs réalisations, voir les ignorer. Cette manipulation réussit très bien et l’on mit du temps à reconnaitre les origines des oeuvres que c’étaient appropriées les Incas. Ce n’est qu’au début du XX° S. que l’archéologue Max Uhle démontra l’imposture, il mit en avant les autres civilisations et empires similaires aux Incas qui les avaient précédés. Les Incas furent la dernière et éphémère tribu dominante d’une série de civilisations andines qui s’étaient épanouies au court des quatre millénaires précédents.

Les Incas étaient l’une des tribus rivales de la région de Cuzco jusqu’à l’élaboration de leur empire vers 1400 sous l’égide de 3 gouvernants dynamiques et habiles.

Pérou 2

Les Incas élaborèrent leur propre explication de leur venu en l’érigeant en religion. A en croire le mythe, les Incas seraient originaires de L’Isla del sol (Titicaca) :
Les premiers incas Manco Capac et sa soeur Mama Huaca auraient émergé de cette ile, lieu de naissance du soleil. Comme par hasard la grande civilisation de Tinawacu, plus ancienne était fortement lié à ce lieu. Ce faisant, les Incas, tout en revendiquant une origine mystique, exploitaient aussi le rayonnement d’une puissante civilisation et en tiraient une partie de leur pouvoir.

Pérou 2
Pérou 2

Comme les Romains, les Incas permettaient aux peuples "intégrés" de conserver leurs dieux en les incorporant à leurs religions.

Pérou 2

Cusco fut fondée vers 1200 par Manco Capac, premier souverain légendaire de la dynastie inca, elle aurait été, dès l'origine, divisée en "Hanan Qoqsqo" (la ville haute) et "Hurin Qosqo" (la ville basse) qui se partagèrent les deux branches de la dynastie Inca régnant sur l'empire du Soleil. C'est à partir du sixième souverain, Inca Roca, qu'est inaugurée la tradition de bâtir un palais différent pour chaque nouvel empereur. Dès lors, le Temple du Soleil cessa d'être la résidence du souverain et fut uniquement voué aux cérémonies religieuses, sous la conduite du Villac Oma, le grand-prêtre du Soleil.
Au début du 15e s., une intrusion sur le territoire de Cuzco de la redoutable tribu des Chancas (qui occupaient la région de l’actuel département d'Apurimac) fut repoussée par l'Inca Viracocha. Les Chancas répétèrent leur attaque et parvinrent aux portes de la ville où ils furent finalement battus lors d'une sanglante bataille par Inca Yupanqui, fils de Viracocha, aux alentours de 1438. Ce dernier devint souverain sous le nom de Pachacutec.
C'est à Pachacutec que l'on doit en grande partie la physionomie actuelle de la ville de Cuzco, puisqu'il la fit re-construire en lui donnant la forme d’un puma, animal sacré et respecté pour son pouvoir et sa force.

La culture inca n’a cessé d’incorporer le meilleur des autres cultures conquises. Il avaient un style architectonique propre qui perdure à travers l’utilisation de pierres diorite, andésite, basaltique et des roches calcaires. 
L’Empire Inca a crû rapidement et eu pendant un siècle (entre le XV° et le XVI°), sa période de splendeur.

Pérou 2

Nous partons à pied du camping par les ruelles ce qui nous permet d’apprécier l’architecture coloniale que l’on retrouve un peu partout dans le centre ville. Nous allons acheter nos "boletos touristicos". Le premier permet de visiter 16 sites autour et dans Cuzco. De toute façon, nous n’avons pas trop le choix car on ne peut payer en espèce à l’unité à l’entrée des sites.

Pérou 2

Nous prenons aussi le boleto pour les églises… Qui ne sert que pour les 3 édifices autour de la cathédrale, pas les autres églises et les prix sont assez élevés. Malgré tout, nous en prenons plein les yeux. Débuté en 1559, la construction dura près d’un siècle. L’autel en bois d’origine se trouve derrière l’autel actuel en argent. Les chapelles latérales regorgent d’or et d’argent…
Les photos étant interdites, on se contente de photos d’internet. Très belle collection de peintures de l’école de Cuzco. La toile la plus caractéristique de ce style est la cène dont les mets sur la table sont typiquement andins.

Pérou 2

Nous zappons les musées et l’église jésuite à cause des prix que nous jugeons disproportionnés. Les prix sont trois fois plus cher que dans le reste du pays. A un moment c’est gonflant de se faire prendre pour des américains.
Pour nous redonner du peps, nous allons nous régaler d’une raclette fameuse ! Pas donné mais Ô combien agréable !

Pérou 2

Nous recherchons en ville les restes de construction inca qui ont servi de base aux monuments espagnols. Comme tout bon conquérant, ceux-ci se sont évertués à éliminer, détruire, transformer les bâtiments, la culture et la religion des vaincus.
Nous scrutons avec soin les soubassements des murs et recherchons activement la pierre à douze faces.

Pérou 2

Nous allons visiter le museo historico régional situé dans la maison coloniale de l’historien inca Garcillaso de la Vega. Très sympa.

Pérou 2

Et que dire de la plaza et de ses églises ?

Pérou 2

Et des alentours ?

Pérou 2

Notre camping est à côté du site de Sacsayhuaman, ensemble de constructions sur la colline (la tête du Puma). Il fut commencé en 1350 par Pachakuteq et fut fini par son fils Tupac Inca Yupanqui (environ 90 ans). Ce lieu eu des fonctions cérémonielles. C’est ici, notamment, que se célèbre actuellement l’ancestral cérémonie de l’Inti Raymi.

Pérou 2

Elle est composée de trois remparts parallèles longs de 600 m, disposés en zigzag, lesquels sont constitués de blocs monolithiques d'andésite parfaitement assemblés et encastrés les uns dans les autres, d'un poids allant de 128 à 200 tonnes. Les enceintes, qui mesurent à peu près 360 m de long, sont reliées par des escaliers et des portes trapézoïdales.

Pérou 2

La vue sur la ville est splendide.

Pérou 2

Les archéologues estiment que plus de 25 000 hommes furent nécessaire pour la construction, tels qu’architectes, ingénieurs, astronomes, tailleurs, assembleurs, ouvriers pour les carrières et le transfert des pierres, tailleurs de pierres… Le travail fut réalisé par l’intermédiaire du système inca de Mita (travail réalisé par la population comme tribu à l’Etat). Toutes les portes ont une forme trapézoïdale et sont antisismiques grâce à une technique de construction qui évite la chute des édifices durant les tremblements de terre.

Pérou 2

Dans la partie supérieure, il existait 3 tours de plus de 20 m de hauteur ainsi qu’un système hydraulique avec ses canaux pour l’approvisionnement de l’eau de tout l’ensemble. Les incas ne détruisait pas, ni ne faisaient de modifications non nécessaire au paysage naturel. Il se servait des formation rocheuses existantes our y créer des sièges ou comme support à des constructions.

Pérou 2

Nous partons voir le site de Qorikancha (Enceinte d’Or) situé dans la ville. Il a été l’un des temple les plus importants de l’empire inca et lieu de culte de tout empereur pendant sa gouvernance ainsi que du Grand Prêtre (Willac Uma) , du Chef de l’Armée Inca et de toute la noblesse et de la caste administrative.
Dans l’enceinte sacré se trouvait le Temple du Soleil, mais aussi des temples pour les Etoiles, la Lune, L’Eclair…
Le Temple des Etoiles servait à la vénération des différentes constellations qui avaient une implication directe dans la vie du peuple à travers les activités agricoles, mais aussi pour l’observation astronomique qui permettait de prévoir le climat. Il était pourvu d’une corniche en or d’environ 24 cm de largeur.
Le temple de Venus avait deux portes et était entouré par vingt-cinq niches qui accueillaient des idoles en or et en argent accompagnées d’offrandes et d’objets en relation au culte des étoiles.

Pérou 2

Les espagnols s’empressèrent de construire une fort belle église sur le site.
Nous visitons le petit musée situé en sous-sol.

Pérou 2

Nous allons faire nos couses dans le mercado qui se trouve à côté du Centro Artisanal de Cuzco. C’est toujours un plaisir de discuter avec les vendeuses qui sont très curieuses. Au retour nous faisons plus ample connaissance avec Colette et Jean-François. La discussion durant, nous installons nos tables et mangeons ensemble. Merci pour la très bonne "Mirabelle" !

Pérou 2