Le 27/08/18 - Qenqo - Pukapukara - Tambomachay - Pisaq - Ollantaytambo - Cusco - 2 863 m

Nous partons en direction du Machu Picchu, mais avant d’y arriver ce sera visite de sites incas.
Le premier est l’ensemble cérémonielle de Qenqo (labyrinthe ou zigzag). On y trouvait un temple dédié au culte du Puma et le la Mère Terre (Pachamama). Il existait également un observatoire astronomique.
On y distingue encore le monument en l’honneur du Puma, bien qu’il fut mis en lambeaux a cause des doctrines chrétiennes… Les niches aux alentours servaient à entreposer les objets rituels.

Quand au temple de la Pachamama, nous entrons dans une chambre souterraine taillée où l’on trouve 2 niches. La première servait à entreposer les instruments des prêtres pour leurs cérémonies et rituels.
On y voit aussi une table funéraire qui servait pour des sacrifices d’animaux et au processus de momification de personnages importants.
La seconde niche servait de lucarne, les rayons du soleil y passaient et étaient reflétés sur une plaque d’or et illuminaient l’intérieur.

Pérou 2

Dans la cosmologie inca on trouve Trois Mondes. L’Inca se trouvait dans le Hanan Pacha ou Monde des Dieux auquel seul l’Inca pouvait accéder. Il est symbolisé par le condor.
Ensuite c’est le Kay Pacha ou Ce Monde où vivent les humains, les animaux, les plantes… Tout ce qui est lié à la réalité humaine. Il est représenté par le Puma à cause de sa force, de sa relation avec la nature et par son audace.
Puis, il y a l’Ukhu Pacha ou le Monde Souterrain ou le Monde Interne qui correspond aux forces vitales de la terre, la fertilité et des graines liées aux morts enterrés. (Les Incas croyaient que les morts se transformaient en graines pour renaître. Ils étaient donc enterrés en position du foetus) Ce lieu était représenté par le serpent.

Ensuite, nous allons voir la forteresse ou poste de contrôle, Pukapukara. Elle servait de douane et les voyageurs y laissaient différents types de produits avant d’entrer dans la ville impériale.

Pérou 2

Il y a un souterrain qui menait au site de Tambomachay. Le point principal de ce site sont les sources d’eau qui coulent avec la même quantité d’eau durant toute l’année comme d’autres complexes incas de la région. Le système mis en place permet de canaliser et contrôler l’eau de bas en haut de manière uniforme même en saison sèche. Il ne fallait pas que l’eau manque pour les cérémonies du culte de l’eau.

Pérou 2

Nous passons par la Vallée Sacrée des Incas. C’étaient le lieu privilégié de la Royauté et de la Noblesse où se trouve les centres archéologiques les plus importants liés à l’observation et à la vénération du Soleil et du Cosmos.
Pas de chance pour nous, il ne fait pas super beau…

Pérou 2

Nous allons quand même visiter le site de Pisac. Grandiose ! Ce site était très important pour l’agriculture. Ce ne sont que des terrasses andines ! Dans ce lieux les Incas ont pu produire plus de 150 variétés de maïs grâce aux technologies de ventilation et de goutte à goutte appliquées dans la construction de ces terrasses.

Pérou 2

On se prend une pluie diluvienne ! Bien entendu nous n’avons pas pris nos vêtements de pluie. Puis le soleil vient ! Super ! On grimpe, descend, puis avant d’aller de l’autre côté du site de noirs nuages reviennent au galop. On renonce et retournons vers Ch’uru. Le repas de midi sera humide.
Nous continuons notre route pour se poser au parking du site d’Ollantaytambo. Nous décidons de le visiter au retour du Machu Picchu car l’après midi le soleil ne l’avantage pas et on commence a être fatigué de crapahuter sur tout ces sites.

Le 28/08/18 - Santa Teresa - Cusco - 1 594 m

La route est superbe et bien asphaltée jusqu’au village de Santa Marta. Nous devons grimper un col à 4 300 m avant de redescendre, une routine. Beau paysage de montagne avec assez peu de villages. La végétation change et devient quasi tropical. Quel contraste en si peu de kms. Nous découvrons qu’il existe dans cette vallée des cultures de thé.

Pérou 2

Ensuite, il reste une vingtaine de kms de ripio, dont 3 ou 4 de chemin peu large creusé dans la falaise avec une vue très plongeante sur la vallée en contre bas où coule l’Urubamba. Pas très rassurée ! Heureusement que nous nous sommes bien entrainés sur les routes sinueuses depuis Chachapoyas !

Pérou 2

Nous arrivons sain et sauf au village de Santa Teresa ou nous parquons Ch’uru dans un camping. Puis c’est renseignement pour le prix du train. Il fait chaud, nous avons que moyennement envie de marcher jusqu’à Aguas Calientes. C’est décidé ! On prendra le train le plus cher du monde !!!
En attendant, nous préparons les sacs, observons les colibris et flânons dans le village.

Pérou 2

Le 29/08/18 - Aguas Calientes - Cusco - 2 040 m

Qui a dit que prendre le train était facile ? Tout commence en discutant avec la population, il faut prendre un collectivo et ça coute pas cher. Ok. Nous voici donc assis dans le collectivo qui va à Electrica, départ de notre train. Sauf que… Je vois défiler les minutes et on ne bouge pas, sachant qu’il nous faut une demi-heure ça commence à faire juste. J’houspille Francis pour qu’il se renseigne sur l’heure de départ et là nous apprenons qu’il attend d’être plein ! Que nenni, on commence à sortir en espérant trouver un taxi, le type nous propose de partir de suite moyennant un supplément… Pas vraiment le temps d’en discuter, Vamos !
Nous longeons le train du mauvais côté de la voie, traversons celle-ci en passant par un wagon et trouvons la "gare". Nous patientons et après un contrôle de nos billets, on s’installe ! Cool ! Enfin jusqu’à l’arrivé d’un américain sans éducation, gros et grand, qui grogne parce qu’il n’a pas de place pour ses grands pieds. Faut dire qu’il s’étale allègrement le bougre.

Pérou 2

Nous avons adoré ce trajet en train. Il y a plein d’arbres, des a pic, des montagnes et au détour d’un virage nous avons notre première vision du Machu Picchu.
Ce qui est drôle avec ce train, c’est qu’il ne prend pas les virages ! Il s’avance sur un rail, changement de d’aiguillage, on repart en marche arrière, arrêt, aiguillage, marche avant !
Nous arrivons à Aguas Calientes, ville dédié au tourisme s’il s’en faut. La gare est dans le marché, a peine sortie du train que tu peux dépenser tes sous ! Une ville de restau et d’hôtels autour d’une voie ferrée.
Nous partons à la recherche de notre hôtel, comme nous sommes entouré de montagne, la position GPS est fluctuante. Nous verrons beaucoup de personnes, le nez sur le téléphone faire des allers/retours en suivant un point GPS devenu joueur…
Ensuite, c’est un petit tour en ville et dodo, car demain on se lève tôt. Et on tombe sur une fête d’anniversaire dans un des restaurants sous nos fenêtres, qui dure, dure, dure…

Pérou 2

Le 30/08/18 - Machu Picchu - Cusco - 2 400 m

Après un lever difficile, on petit-déjeune rapidement et allons prendre notre bus. Et là, on voit que la queue est très, très longue. La rotation des bus est assez rapide et on arrive juste avant le lever du soleil ! Nous sommes enfin à pied d’oeuvre.

Pérou 2

Cette cité construite par Pachakuteq aux alentours de 1450 est cernée par des montagnes. C’est grandiose. Même si la cité est belle, sans cet environnement ce ne serai pas la même chose. On se sent régénéré.
Les principales montagnes sont situées aux quatre coins cardinaux, Hayna Picchu au nord, Machu Picchu au sud, Putucusi à l’est et le glacier Pumasillu à l’ouest. Sachant que les montagnes pour les Incas étaient des dieux, ce site ne pouvait ne pas servir à des fins religieuses.
La cité du Machu Picchu dut avoir une population variable comme la majorité des llactas incas : entre 300 et 1 000 habitants appartenant probablement à une élite religieuse et/ou politique. Le travail agricole était effectué par des travailleurs mitmaqkuna amenés des différentes provinces de l’Empire. La communication entre les régions était rendue possible grâce au réseau formé par les huit chemins incas qui allaient à Machu Picchu.
Les 172 constructions s’étendent approximativement sur 530 mètres de long et sur 200 mètres de large, deux secteurs sont distincts séparés par un mur, la zone urbaine et la zone agricole.

Pérou 2

Nous allons directement à la maison du gardien pour faire LA photo de la vue la plus connue de la cité. Nous jouerons à cache cache avec les groupes de touristes pour faire nos photos et profiter de ce site.

Pérou 2
Pérou 2

Nous découvrons le lieu d’énergie de la cité, des pierres sacrées, le rocher des offrandes… Nous apprenons aussi que le savoir se transmettait oralement dans la Maison du savoir. Les professeurs se nommaient les Amautas et jouissaient d’un grand prestige et d’une grande crédibilité. Ils étaient chargés aussi de recueillir les exploits historiques, d’élaborer des Khipus (Ensemble de cordes et de noeuds de tailles et de couleurs différentes qui servaient à garder certaines informations importantes et surtout comptables,) et de conseiller l’Inca.

Pérou 2

Nous passons une très belle matinée. Le temple du Soleil perché sur son rocher avec le temple dédié à la Pachamama desous, le temple du Condor et sa pierre travaillée en forme de tête... Le quartier des artisans avec ses bâtiments bien alignés...

Pérou 2
Pérou 2

Retour en ville pour grignoter et flâner en attendant l’heure de retour du train. Là encore c’est une aventure ! On ne retourne pas à la gare, non, non, nous devons aller jusqu’à la gare pour faire valider notre retour, ensuite on cherche un bureau qui nous indique à quel moment nous devons atteindre la gare de marchandises afin de monter dans un wagon auto-tracté…

Pérou 2

Après cette journée ensoleillée et riche en enseignements et événements, nous sommes contents de retrouver notre casita.

Le 31/08/18 - Ollantaytambo - Cusco - 2 863 m

Nous reprenons la route et suivrons un camion lors de la partie la plus délicate du parcours. En bref, on se cache derrière et on lui colle au train ! Nous mettrons quand même 1h30 pour retrouver le bitume. Nous achetons en route du thé noir de la région, muy rico !
Arrivée en début d’après-midi en ville, le site est plein de touristes et le soleil va nous gâcher les photos. C’est sur nous allons attendre demain matin pour la visite.
On en profite pour faire un tour en ville et des achats au mercado municipal.

Nous en profitons aussi pour en apprendre un peu plus sur ce site. Le village est la représentation la plus pure de l’urbanisme inca ce qui lui vaut l’appellation "Unique Village Inca Vivant".
Son nom est une association entre le nom d’un général inca (Ollanta) et Tambo qui signifie auberge collective ou lieu de repos.
Il est difficile de distingué la forme de la partie principale des terrasses… c’est celle d’un lama regardant vers l’ouest.
Et que dire de ce visage sculpté ? Il représente le messager du dieu Wiraqocha "Tunupa" qui connait le temps et qui a un pouvoir surhumain. Il porte un bonnet à quatre pointes.
Même le village à une forme particulière (Tanpukiro) ! C’est la représentation d’un épi de maïs, graminée qui sert à la préparation de la chicha sacrée qui unit les hommes à la nature.

Pérou 2

Le 01/09/18 - Ollantaytambo, Salinas, Moray et Chinchero - Cusco - 3 780 m

Le site ouvre à 7 h, mais nous préférons que le soleil montre le bout de son nez. Nous sommes quasiment les seuls sur place et nous prenons notre temps. Les rayons du matin donnent une belle couleur dorée aux pierres. Magnifique.
Nous montons en direction du temple (peut être du Soleil) qui ne fut jamais achevé. De beaux blocs dont certains font plus de 80 tonnes forment un mur dont les sculptures représentaient pumas et croix andine.

Pérou 2

Une superbe vue sur la vallée et le village nous est offerte.

Pérou 2

Le secteur ou nous sommes est la forteresse ou les conquistadores se cassèrent le nez, enfin la première fois, car Manco Inca inonda la plaine grâce à des canalisations prévues à cette effet.

Pérou 2

Nous redescendons vers le secteur de l’eau le long des terrasses agricoles qui devaient servir pour la plantation de différentes fleurs qui décoraient le temple.

Pérou 2

Le murmure de l’eau de ces belles fontaines et du temple de l’eau nous accompagne.

Pérou 2