Soif de bougeotte
 

"Ne prenez pas la vie au sérieux, de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant"
Bernard le Bovier de Fontenelle

 
 

Maroc
 
Nous avons décidé de parcourir le Maroc avant que de voguer outre atlantique. Ce pays que j’avais découvert il y a moult années, et qui m’avait charmé, nous a paru une destination idéale pour parfaire notre test de la Roulott’ et de nos capacités de gestion de l’électricité, d’eau…
Pour commencer, une petite traversée de l’Espagne…
 Maroc 2012Maroc 2012
Pas vu un seul taureau… Après notre embarquement à Algésiras et une traversée ventée…
 Maroc 2012Maroc 2012
… un passage à la douane assez folklorique, nous sommes partis en direction de Martil, où nous avons fait notre change…
 Maroc 2012Maroc 2012
… et de là, direction Tétouan.

Jeudi 12 Janvier - Tétouan -
Les guides en parlent peu et pourtant, nous avons passé une partie de l’après-midi (sans manger d’ailleurs) à déambuler dans des ruelles assez biscornues. Notre « guide » a mérité son salaire !
La ville se trouve au pied des montagnes du Rif, et est resté à l’écart du tourisme. La vieille médina est classée au patrimoine mondial de l’Unesco, ce qui a permis de restaurer les murailles, et dernièrement, le Roi du Maroc à débloquer des fonds pour restaurer et repeindre à la chaux les habitations. Cette médina est authentique et nous n’y avons vu que peu de touriste (4) !!!!

Histoire : A partir du VIII° siècle, la ville est le principal point de contact entre le Maroc et l’Andalousie. Au XIV° siècle les Mérinides bâtirent la cité pour contrôler les tribus rebelles du Rif et attaquer Ceuta. Elle fut détruite en 1399, et reconstruite à partir de 1492 par des réfugiés musulmans et juifs andalous. Une époque prospère en découle grâce aux artisans et aux pirates. Les remparts datent du XVII° siècle, construis par Moulay Ismaïl. Tétouan fut occupé à plusieurs reprises par les espagnols, et ne fut restitué qu’à l’indépendance du Maroc en 1956.
 Maroc 2012Maroc 2012
Le parking est face au cimetière : il est en trois parties, Chrétien, Musulman et Juif. Unique au Maroc, paraît-il. Nous avons eu accès à des ateliers d’artisans, qui intègrent de la nacre polie et taillée à la main sur des meubles en cèdre… de toute beauté…
Maroc 2012Maroc 2012
Maroc 2012Maroc 2012
Quartier des ébénistes
Maroc 2012Maroc 2012
Nous nous sommes retrouvés dans un autre monde dans le quartier des tanneries.
Maroc 2012Maroc 2012 Maroc 2012Maroc 2012
Maroc 2012Maroc 2012Maroc 2012Maroc 2012
Maroc 2012Maroc 2012
Nous avons déambulés dans les ruelles de la médina…
Maroc 2012Maroc 2012
Maroc 2012Maroc 2012
Maroc 2012Maroc 2012
 Maroc 2012Maroc 2012Maroc 2012Maroc 2012
Mosquées pour les hommes et pour les femmes. S’il n’y a plus de places chez les femmes, celles-ci vont dans celles des hommes en se tenant près du mur.
Maroc 2012Maroc 2012
Traditionnellement la femme était amenée à dos de chameaux, d’ânes… enfermée dans une sorte de baldaquin. Cette coutume demeure, tout en étant modifié : la mariée fait le tour de la médina portée par des hommes dans ce baldaquin. On peut voir un cercueil sur la photo de droite. Souvent, des personnes font fabriquer un cercueil qui sera porté à la mosquée et donné à une famille nécessiteuse.
Maroc 2012Maroc 2012
Maroc 2012Maroc 2012
Les souks…
Maroc 2012Maroc 2012
Maroc 2012Maroc 2012
Maroc 2012Maroc 2012
                                                                                                     Paysannes des montagnes du Rif
Maroc 2012Maroc 2012
Maroc 2012Maroc 2012
Maroc 2012Maroc 2012
Maroc 2012Maroc 2012
Maroc 2012Maroc 2012
Le mellah…
Maroc 2012Maroc 2012
Maroc 2012Maroc 2012
Maroc 2012Maroc 2012
Maroc 2012Maroc 2012

Accueil                                                                                                                                                                                 Suite
Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement