Paraguay du 08/10 au 24/10/2013

Après un marche arrière d’environ 1 km… nous réussissons à effectuer cette satané marche arrière. La boite de vitesse depuis quelque temps nous joue des tours, nous pensons que l’huile à souffert de la chaleur et à perdu de sa viscosité… Nous verrons cela en Argentine ! Retour au village avec une grosse dose de déception pour ma part, nous achetons des empanadas, regardons deux films… Grrrrr !
Le lendemain, il pleuviote… Peut être que nous avons eu de la chance en fait ! Car avec de l’eau… bonjour le chemin ! Nous refaisons nos km… avec un peu de pluie, cela nous empêche d’avoir trop de poussière ! Nous nous arrêtons à la ville de Curuguaty, et bien sûre, dès que nous nous promenons… un orage pas possible, j’en perd mes tongs ! Pour patienter, on se mange une glace car malgré la pluie, il fait chaud.

Du 13 au 15 octobre 2013 – En direction d’Altos

Nous avons pas mal de km à effectuer, donc on verra ou l’on s’arrêtera. Nous avons pris le pli, on rentre dans un village, on cherche la place, on cherche l’ombre, on fait un tour, on achète chipa ou empanada… et on passe la nuit. Ce coup-ci, c’est le village d’Arroyos y Esteros. Place sympa, on pense manger un gros hamburger avec des frites. Nous nous mettons dehors au « frais » pour lire, lorsque des jeunes viennent nous voir. Ils font partis d’un groupe de danse folklorique, et pour financer un voyage au Brésil, ils vendent des… hamburgers, sans frites. Nous passons un moment à discuter.

Paraguay 1

Le lendemain, au réveil, nous décidons d’aller directement à San Bernardino au bord du lac. Ces derniers temps, entre chaleur et courses de motos autour des places, sans compter les boites de nuit ambulantes, nous avons un peu de sommeil de retard. A la sortie de la ville, un contrôle de police de la route, rien que d’habituel… sauf que là, il parait que Francis à dépasser les 40 km/h… Hahaha… Entre les lomadas et le fait que nous venons juste de démarrer… je rigole ! Enfin pas trop. Avec mon charme légendaire…. Heu… Plutôt avec mon sale caractère, je lui balance que ce n’est pas possible, en plus il n’y a pas d’appareil ! Bon, je l’informe que nous ne donnerons pas d’argent… Là, il nous présente « le menu du jour » avec toutes les infractions et les prix, nous n’avons plus qu’a choisir la notre ! Il tente encore le coup avec les feux, qui sont toujours allumés… Bon ! Là, il me met en colère, je lui parle de police corrompue, d’extorsion de fond, et que de toute façon, j’ai toute la journée et que je ne donnerai pas un sou. Il nous laisse partir ! C’est la première fois que nous sommes confronté à ça, et cela m’a mis en forme pour la journée ! Non mais ! En fait, c’est dommage, mais avec le nombre de policiers super sympas que nous avons rencontré, nous ne nous formalisons pas.
La route est sympa et nous passons un jour et demi, cool au bord du lac d’Ypacarai.

Le 16 octobre 2013 – Altos

Le village d’Altos est situé à 8 km de San Bernardino, sur les hauteurs. Nous avons une jolie vue sur le lac. C’est le lieu de la première mission franciscaine et il existe une tradition de sculpture de personnages de la mythologie guarani. Nous sommes rapidement accosté par Ariel, c’est un fan de camping-car. Il nous emmène chez son ami Silvio, où l’on discute autour d’un terére (maté froid accompagné d’herbes médicinales écrasées).

Paraguay 1

Au cours de la discussion, nous demandons à Ariel où nous pouvons trouver c’est fameuses statues et masques, car nous n’avons vu de boutique d’artisanat nul part. Il nous mène chez des amis à lui qui fabriquent ceux-ci. Trop cool !

Paraguay 1

Mythologie guarani : Tau (esprit du mal) enleva Keranan (fille de Marangatu, guerrier bienveillant et génereux). Ils eurent 7 fils que la déesse Arasy maudits. Ce furent des monstres (sauf un), ils sont les dieux les plus importants de la mythologie.

- Teju Jagua : Dieu des cavernes et des fruits. C’est un chien-lézard à 7 têtes. Docile et inoffensif, il était craint pour son regard perçant. Ne mange que des fruits.
- Mboi Tu’i : Dieu des cours d’eau et des créatures aquatiques. C’est un serpent à tête de perroquet. Il se nourrit uniquement de fruits et de rosée.
- Monai : Dieu des champs, il fut vaincu par le sacrifice de Porasy. Serpent avec tête de chien aux dents pointues. Protecteur de la faune, des vents et des oiseaux, vivant dans les marécages et criques profondes.
- Jasy Jaterei : Dieu de la sieste. Le seul qui ne soit pas un monstre. Blond aux yeux bleus, c’est l’ami des enfants qu’il envoûte, les emmène avec lui dans les forets, imagine des jeux pour eux et lorsqu’il les embrase, son baiser les brûle et les détruit comme le feu . Protège les oiseaux, les fruits et les animaux sauvages.
- Kurupi : Dieu de la sexualité et de la fertilité. C’est un troll carnivore et gourmand. Il est petit et d’une laideur extraordinaire. Son phallus impressionnant est enroulé autour de sa taille. Il protège les animaux et les plantes sauvages qui portent des fruits. Sa mission consiste à imprégner les jeunes femmes, protéger les amis et ceux qui en ont besoin.
- Ao Ao : Dieu des collines et des montagnes. Monstre carnivore avec des griffes puissantes. On s’en protège grâce au Pindo (palmier).
- Luison : Dieu de la mort. C’est un loup-garou. Il apparaît près des cimetières, les nuits de pleine lune, surtout les mardi et vendredi. C’est le plus dangereux des 7.

Ils représentent les 7 douleurs qui marque l’humanité. Peur, douleur, pleurs, faim, maladie et mort (leur naissance correspond aux Pléiades). Ils furent vaincus par le sacrifice de Parasy (Représentée par Vénus, mère de la beauté et fille de Tune Arandu, sage de la tribu), qui accepta d’épouser Monai. A cette occasion, tous firent la fête dans une grotte. Alors qu’ils sont endormis, Arandu bloque l’entrée avec un rocher et met le feu à la colline.

Paraguay 1

Tous ces objets sont fabriqués à partir d'un bois genre balsa et peints. Je prends la collection des 7 monstres, et en cadeau, je reçois un masque et un tournesol…. Trop gentil. Après avoir trouvé une connexion internet, nous retournons passer la nuit au bord du lac. A notre arrivé, un jeune pompier nous propose eau et douche, si nous en avons besoin.

Du 17 au 18 octobre 2013 – Piribebuy

Ce coup-ci, nous allons admirer les poncho Para’i, ou 60 listas. Ils sont très fin avec des éclats soyeux. Aujourd’hui, ils sont fabriqués avec du coton très fin, mais à l’origine, c’est une autre plante qui donnait les fils d’une couleur blanc-cassé. Les couleurs d’origine étaient donc blanc et un noir bleuté donné grâce à un colorant naturel de fleur.
La route est très belle et nous allons directement sur la place du village. Ici non plus, nous ne voyons de boutique d’artisanat. Nous allons demander à 3 charmants messieurs où l’on peut trouver ces fameux ponchos. Réponse rapide, la femme qui effectue le ménage de l’église en fabrique… Nous allons donc à la maison du presbytère, qui est fermée… Nous verrons cette après-midi.

Paraguay 1

En revenant, nous discutons avec Luis, professeur dans un collège, qui nous conseille d’aller au musée, car une bataille de la Guerre de la Triple alliance à eu lieu ici. Après avoir pris rendez-vous avec Na Neni pour le lendemain après-midi, nous filons voir Miguel, un passionné, qui s’occupe du musée.

Pendant la Guerre, Piribebuy a été convertie en Troisième Capitale de la République. Il ne doit pas exister un peuple qui ait souffert autant pendant la Guerre comme le peuple de Piribebuy. Les alliés comptaient 20.000 hommes contre 1.600 défenseurs, 24 canons contre 2 et une centaine de femmes desquelles on se souvient comme les Héroïnes de Piribebuy. L’église servit de fortin et des ossements de combattants sont encore sous la dalle.

Guerre de la Triple alliance

Paraguay 1
Paraguay 1
Une salle est consacrée aussi à la guerre du Chaco contre la Bolivie.