Argentine du 10/06 au 10/08/2014

Du 26 au 29 juin 2014 – Quebrada de las Conchas – Cafayate – Salta

Nous prenons notre temps pour repartir, nous trouvons du bon pain « casero » et du gâteau, sur le bord de route. Une halte à Cafayate, la ville est sympa et c’est plein d’artisanat. J’adore !

Argentine 1

Ne souhaitant pas dormir en ville, nous effectuons 18 km et nous installons sur un parking à l’entrée du site de la quebrada. Nous passons 2 h à y marcher, au milieu de formes et de couleur magnifiques.

Argentine 1

Le vent se levant, nous cherchons un coin abrité… nous ne trouverons que du fromage de chèvre produit par un charmant monsieur qui a vécu deux ans à Carpentras. Nous réintégrons le parking. Nous passerons les jours suivant entre ce lieu et Cafayate, les températures négatives s’installent. Nous allons flâner dans la Quebrada… Cool !

Argentine 1

Du 30 juin au 09 juillet 2014 – Vers et à Salta – Salta

Nous effectuons la route en direction de Salta en traversant la quebrada. De superbes paysages nous accompagnent.

Argentine 1

Nous nous arrêtons sur la place du village de la Vina, où nous trouvons à faire le plein d’eau, nous avons tenus 17 jours ! Nous arrivons à Salta, impossible de faire le plein de la bouteille de gaz. Nous nous installons dans le camping municipal. Le quartier n’est pas dès plus beau, mais nous avons toutes les commodités. Nous demandons l’adresse d’un mécanicien car le démarreur de la Roulott’ fait des siennes, la préposée l’appelle, il viendra nous voir après le math Argentine-Suisse. Il nous propose de faire la réparation directement au camping ! C’est tout bon pour nous. Nous faisons la connaissance de jeunes argentins qui font le voyage Ushuaia-Alaska en Peugeot Partner, super sympas, puis une famille de français « tourdumondiste », Gaétane et Stéphane accompagnés de leurs trois filles. Apéro ! Nous n’allons pas nous ennuyer !

Argentine 1

Il faudra 3 jours à notre mécano pour résoudre le problème du démarreur, Francis a eu des sueurs froides lorsque le bricolage n’as pas fonctionné, ça restait bloquer, nous finissons avec un bouton en guise de démarreur. Si cela ne fonctionne pas bien, nous verrons au retour. Le filtre à air subit aussi une transformation, car nous n’en trouvons pas ici… Nous sommes en plein fin du mondial et l’Argentine se comporte bien, la vie suit les horaires de maths et les fiestas ! Nous attendons Benjamin et Mathilde qui nous rejoignent le 09 juillet, le véhicule est maintenant ok, reste de remplir la bouteille de gaz, nous avons une adresse à El Carmen. Nous profitons des beaux jours pour visiter Salta et surtout le musée MAAM où est abordé des aspects de la culture inca et surtout le sacrifice des enfants effectué sur les plus hauts sommets des Andes.

Argentine 1

Nous ne pouvons pas faire de photographies dans le musée, par conséquent les photos présentées sont téléchargées sur internet ! Le musée est dédié à la conservation, la recherche et la diffusion des travaux effectués sur le volcan Llullaillaco (6700 m) à 480 km de Salta. Là, y furent découverts les corps de trois enfants offert en sacrifice, afin d’assurer au peuple, la fécondité et à la terre, la fertilité. Chez les Incas, les enfants étaient choisis dans les hautes familles, amenés à Cuzco pour une cérémonie (capacocha). Leurs mariages cérémoniels permettaient de tisser des liens diplomatiques dans l’empire. Le retour s’effectuait pour certain pendant des mois, puis on les fêtait, et les amenait dans les montagnes. Là, on les nourrissait et les abreuvait de chicha (alcool de mais fermenté). Après leur perte de conscience, ils étaient conduit au sommet de la montagne et ils s’éteignaient pendant leur sommeil. Trois de ces enfant furent découvert en 1999. Le froid, la faible pression atmosphérique, l’absence d’oxygène et de bactéries permirent la presque parfaite conservation des corps. Les objets funéraires (ajuar), les textiles, les petites figurines humaines et de camélidés (lamas, vigognes et guanacos) sont exposés.

Argentine 1

Le 10 & 11 juillet 2014 – Salta – Salta

Nos jeunes cousins viennent nous rejoindre. Journée repos pour le premier jour, afin de résorber le décalage horaire et la fatigue du voyage. Le second, nous allons faire un tour en ville. Nous avons des sueurs froides, lorsque Benj nous signale la traîné de sang sur le montant du pare-brise du taxi ! Nous changeons des euros à des prix très avantageux dans la rue. Ce marché parallèle est toléré ! Nous trouvons même ce cours du change dans le journal. Un tour au patio de la empanada….
Nous avons réussi à tout casé dans la Roulott’, seules les valises resterons en gardiennage au camping. Au retour, nous nous apercevons que nous avons perdu la tablette… Grosse frayeur pour Francis, heureusement il l’avait oublié à la panaderia. Un bon coup de stress.

Argentine 1