Soif de bougeotte
 

"Ne prenez pas la vie au sérieux, de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant"
Bernard le Bovier de Fontenelle

 
 

 

 
Uruguay ...

Le 10 mai 2013 – Paysandu et San Javier
 
Comme nous partons pour 1 mois et demi en France et qu’ensuite nous irons au Brésil, nous revenons en Uruguay avec l’envie de mieux connaître ce pays et à terme d’y laisser la Roulott’ pendant notre retour. Avant de passer la douane, nous demandons à Carmen des infos sur les lieux à visiter. Les renseignements correspondent à ce que j’ai recopié dans le guide de Véro.
 
Passage en douane rapide, nous cherchons à retirer de l’argent à Paysandu. Cette zone à été habitée il y a plus de 2 000 ans par des tribus de chasseurs/cueilleurs, puis par les Guaranis et enfin par les Chuarruas.  Nous cherchons le théâtre Florencio Sanchez que nous ne trouvons pas, par contre nous avons la chance de visiter rapidement la basilique sur la plaza de la Constitucion.

 
Uruguay
 
Nous avons décider de ne pas faire le nord de l’Uruguay, car nous espérons revoir « les lamas », Benoit, Stéphane et Ilam à Montevideo. Nous ferons une descente le long du Rio Uruguay. La première halte est prévu à San Javier qui fut fondé par des exilés russes. Nous trouvons de quoi se restaurer et surtout un très bon fromage !!! Géant ! Le village et ses habitants sont super cools. Nous bivouaquons en bord du rio et faisons un asado… On ne s’en lasse pas !

 
Uruguay
 
Je pensais trouver une église orthodoxe dans le village, je n’aurai que les poupées russes.
 
Le 11 mai 2013 – Fray Bento
 
Nous devions aller à Las Canas qui se situe après Fray Bento. Nous nous arrêtons sur la rive du fleuve à Fray Bento pour manger à midi, le fleuve à cet endroit est immense et il y a d’énormes bateaux en attente. J’ai l’impression qu’il charge des céréales. Nous prenons la route panoramique qui passe par le Barrio Anglo, puis nous nous arrêtons en cours de route. On décide de rester en bord de plage. Il n’y a personne dans ce parc urbain.

 
Uruguay
 
Le 12 mai 2013 – Villa Soriano
 
C’est parti pour visiter Villa Soriano. Nous passons par une petite route sympa (95). Ce ville fut à l’origine une mission (1624), puis elle fut la première ville de l’indépendance qui a débuté en Février 1811 (Bataille de Soriano et du Grito de Asencion).

 
Uruguay
 
L’église est située non pas devant, mais sur la Plaza Artigas, elle a été construit au XVIIIe siècle et dispose d'un Christ articulé, avec des cheveux naturels, unique en Uruguay qui est sa principale attraction, surtout à Pâques, lorsqu’on le descend de la croix. L'ensemble de la chapelle est très intéressant, malgré ses dehors austers : des murs épais qui ont encore des traces d'humidité, des figures saintes sculptés par les indigènes, un tunnel qui commence sous l'autel et communique avec la Maison de Marfetan et des tuiles de fabrication française.

 
Uruguay
 
Le musée régional, où se reflète pratiquement toute l'histoire de la ville est installé dans une maison coloniale (le  toit est fait avec des branches de palmiers et la cour coloniale a un puit) de la fin du XVIIIe siècle par le colonel Marfetan reconstruit en 1966, son contenu est le résultat de l'apport des voisins. On y trouve de tout : peintures, photos, radios, phonographes, machine à écrire Burroughs, lampes, téléphones, partie de coquille de glyptodonte, des fossiles de milodon (paresseux terrestre), des pièces autochtones (flèches, aiguisoir, …) et des documents.

 
Uruguay
 
Connue comme la Casa de las Máscaras, c’est l'un des endroits les plus cool de Villa Soriano. C'est la maison de Paco Arteaga, qui a fait ces masques et les a décoré avec des coquillages et des pierres. Les masques présentent une esthétique très particulière.

 
Uruguay
 
La jetée nous offre de belles photos… Nous bivouaquons dans le parc municipal, les pieds presque dans l’eau…

 
Uruguay
 
Le 13 mai 2013 – Punta Gorda
 
Au nord du département de Colonia entre Carmelo et Nueva Palmira est le site de Punta Gorda, également connu comme le kilomètre 0 du Rio de la Plata, parce que là est né l'embouchure des fleuves Uruguay et Parana. Juan Diaz de Solis fut le premier Européen à atteindre ces rivages lors de la recherche passe de l'océan Atlantique au Pacifique, et il y fut tué par un groupe d'Indiens (la Pirámide de Solís). Nous bivouaquerons , là ou en 1833 Charles Darwin passait dans cette zone, le site se nomme « Rincon de Darwin ». Les oiseaux peuvent s’y observer facilement. Dommage que des déchets viennent polluer cet endroit…

 
Uruguay



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement