Soif de bougeotte
 

"Ne prenez pas la vie au sérieux, de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant"
Bernard le Bovier de Fontenelle

 
 

 

Venise

 
Comment parler de Venise sans faire un peu d’histoire. Pour faire bref, j’ai décidé de me référer à Wikipédia. Pour commencer, l'histoire de Venise repose sur un paradoxe : comment quelques îlots du nord-ouest de l'Adriatique, cernés par la vase, ont-ils donné naissance à la capitale d'un empire maritime et commercial et au plus grand port du Moyen Âge. À partir du XVIe siècle, la ville entre dans un déclin politique et économique mais connaît un très fort rayonnement culturel. En 1797, Bonaparte met fin à son indépendance. La cité rejoint ensuite le royaume d'Italie en 1866. Venise, c’est avant tout les gondoles, la place Saint-Marc, le Palais des Doges. Mais c’est aussi tout le reste et il y en a du reste !
 
VeniseVenise
 
Premiers regards sur Venise.
vVenise
VeniseVenise
 
Et l’on arrive sur la Piazza San Marco.

 
Note : La Piazza San Marco par son appellation Piazza (et non Campo) se distingue parmi les autres places et souligne sa beauté singulière. C’est du reste un lieu de passage et de rencontres unique au monde depuis le XII° siècle. Bordée sur 3 côtés par les portiques des Procuraties, elle offrait une configuration privilégiée pour les fêtes, cérémonies, tournois et foires qui s’y tenaient.
 
VeniseVenise
 
Et là, on découvre le Campanile qui a fait un temps office de phare, La Basilique et le Palais des Doges entre autre…
 
VeniseVenise
 
La Torre dell’Orologio

 
Venise
 
Note : La Torre dell’Orologio (la tour de l’horloge) est construite à proximité de la Basilique San Marco à la fin du XV° siècle. Cette horloge monumentale fut dessinée par M. Codussi. Sur la terrasse au sommet, deux figures en bronze, les « Mores », sonnent les heures en frappant sur une grande cloche. Le mécanisme complexe de l’horlogerie est très intéressant, de même que le cadran à dorures et smalt bleu qui indique les heures, les mouvements lunaires et solaires.
 
VeniseVenise
 
La Basilica di San Marco

 
Note : La Basilica di San Marco est un magnifique exemple romano-byzantin à cinq coupoles, elle fut construite au X° siècle pour accueillir la dépouille de l’évangéliste Saint Marc. La façade, dotée de cinq portails, est décorée de marbres et de mosaïques splendides et est divisée en deux niveaux par une terrasse. Sur celle-ci se détachent les Quatre Chevaux de cuivre doré envoyés de Constantinople en 1204 au Doge Enrico Dandolo. Les fabuleuses mosaïques de l’atrium narrent les épisodes de la Bible. L’intérieur à croix grecque, grandiose, regorge de peintures et de sculptures. Les mosaïques d’origine vénéto-bysantine sont merveilleuses ; certaines furent exécutées sur cartons de Titien, Tintoret et Véronèse.
 
VeniseVenise
VeniseVenise
VeniseVenise
VeniseVenise
 
Palazzo Ducale

 
Note : Le Palazzo Ducale, d’origine Byzantine, fut la demeure du Doge et le siège du Palais de Justice. Les deux façades sur la place, de style gothico-vénitien, abondent de décorations symboliques et de motifs allégoriques, sur les chapiteaux et sous forme de sculptures
 
Là, encore, plein les yeux…
VeniseVenise
VeniseVenise
VeniseVenise
VeniseVenise
VeniseVenise
VeniseVenise



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement