Brésil du 03/08 au 07/10/2013

Nous recherchons un bivouac vers la Marina, lorsque nous sommes stoppés par Tià. Il s’occupe avec sa femme Paula de la Marina depuis 25 ans et nous offre un espace fermé arboré à coté de l’eau pour nous tout seul ! Il est heureux d’accueillir les voyageurs, et nos amis les Landanol ont aussi apprécié cet hospitalité.  Après avoir installé la Roulott’, nous allons boire un café et visiter la Marina en compagnie de Paula. Ils sont tout deux fiers du travail accompli ici. Mon reste de poisson assez malodorant (Non, il n’est pas pourri, mais il sent fort !) se transforme en une espèce de brandade au curry !!! Que du bon ! Nous préparons le pic-nique du lendemain et nous regardons Bilbon le Hobbit (Merci Olivier ! ).

bresil 1

Ce matin, surprise désagréable, le temps est gris… On traîne, jusqu’à ce le ciel devienne bleu… Paula nous avait conseillé de débarquer au ponton Brasilia, pour avoir accès au phare et à une superbe vue. Nous tombons sous le charme dès notre arrivé. Village dans le sable blanc, Mata Atlantica totalement préservée, plages propres et sable blanc, quelques cocotiers… Nous passons une après-midi superbe !

Au retour, nous faisons visiter la Roulott’ à Paula.

brésil 1

Le 31 août 2013 – Morretes

Après un café en compagnie de Paula, nous roulons vers… en fait on ne sait pas trop, le temps est redevenu gris et on se dit que pour visiter une ville, c’est pas top. Mais c’est sans compter sans ma gourmandise. Il parait que la spécialité de Morretes est le Barreado, sorte de ragoût cuit à l’étouffer dans un récipient d’argile durant 24 h et accompagné de bananes et de farofa (farine de manioc). Devinez ce que nous avons fait ? D’autant que le soleil étant revenu, nous avons profitez de la ville, qui est très sympa.

brésil 1

Puis nous partons vers Antonina, sur la carte un coin à l’air sympa pour bivouaquer. Ponta da Pita, sympa mais très bruyant un samedi soir ! Nous faisons quelques belles photos d’oiseaux ! Tant mieux !

A partir du lendemain, nous quittons la côte atlantique pour le centre du pays… soit environ 1 500 km… sur les routes brésiliennes, cela ne va être de tout repos… mais ceci sera pour une autre page.

Plus...