Brésil du 03/08 au 07/10/2013

Le 09 septembre 2013 – Goias.

Après avoir parcouru 1 492 km vers le nord, nous nous dirigeons maintenant vers l’ouest. A partir de Goias, un dilemme se pose… qu’elle route prendrons-nous ? Deux possibilités s’offrent à nous, la BR 70, plus directe… mais mes cartes me la présente avec une portion de 100 km de terre et ensuite asphalte dégradé. Et la BR 60 qui nous fait faire un détour assez conséquent, mais qui me semble être une route très fréquenté puisqu’elle part de Goiana. Francis ayant ras-le-bol des camions, nous décidons que la BR 70, après renseignements pris à Gias, nous convient mieux….
 
En attendant, nous arrivons à la petite ville de Goias, superbe ! Architecture coloniale préservée et entretenue, des églises à foison (7), des rues pavées, un marché sympa. Nous sommes lundi et les musées sont fermés…. Dommage.

brésil 1

Il fait très chaud, nous avons eu 45° dans la cabine, fenêtres ouvertes ! Autant dire que je n’ai vraiment pas envie de faire à manger. Nous achetons donc des fruits sur le bord de route (ananas), nous mangeons des salades composées et nous achetons comme ici des spécialités locales. Nous achetons donc encore des empadaos du Goias (Tourte).

brésil 1
brésil 1

Du 10 au 12 septembre 2013 – Vers le Pantanal Nord...

Nous avons encore 1 004 km à effectuer avant d’atteindre Poconé et le Pantanal. La BR 70 dans sa première partie est neuve… Que du bonheur ! Ensuite, c’est une route brésilienne, pansements ou trous… Mais comme il y a beaucoup moins de camions, c’est top ! Francis à une autre source de ras-le-bol que je n’ai pas encore mentionné… les dos-d’âne, ou lomadas, lambadas… qui jalonnent les villes, les bas de côtes, les intersections, les hauts de côtes… Qui sont énormes et cassantes, certaines sont mentionnées, d’autres pas. Ce qui nous oblige à être extrêmement vigilants, nous avons sauté dessus, je ne vous parle pas du bazar dans la Roulott’ après ! Sans compter sur les dommages que cela peut occasionner. Alors, effectivement, nous faisons peu de photos de paysages… Vigilance oblige !

brésil 1

Depuis avoir quitté la côte, nous sommes sur un vaste plateau, entre 1 000 et 600 m d’altitude, ça monte, ça descend… A notre grande déception, nous avons peu vu de Toucans, seulement en vol et de loin, pas de Aras… Nous voyons quand même des Emas (Emeux). Nous avons traversé de vaste région de cultures intensives, canne à sucre, soja, orangers et maintenant du coton. Nous avons croisé quelques usines de bio carburant. Des villes complètement perdues, mais qui sont soit capitale du jean, soit des sous-vêtements… Nous nous levons super tôt pour profiter de la fraîcheur… (relative !) du matin, et cherchons des emplacements à l’ombre lors de nos arrêts, nous avons instaurer la tournée du gant mouillé (à l’eau chaude !), qui nous rafraîchit un peu.

A Barra do Garças, le pompiste nous a mis en garde, la route est étroite et dangereuse… Pas pire qu’ailleurs et avec beaucoup moins de camions, nous traversons aussi des réserves d’indigènes, que nous ne voyons pas… La BR 70 nous paraît vraiment pas mal !

Le 12 septembre 2013 – Chapada dos Guimaraes.

Nous avons prévue une pause pour visiter le parc de Chapada et passer une nuit tranquille sur le parking… Nous apprenons que pour aller voir la Cidade de Piedra, il nous faut un guide… trop cher ! Nous nous contentons donc du Veu de Novia (voile de la mariée) avec peu d’eau. Nous buvons enfin du Caldo de Cana (jus de canne à sucre). Super bon !

brésil 1

Il fait très chaud, et nous nous installons sur le parking. Cool ! Jusqu’au moment du changement de gardiens, où nous sommes priés d’aller ailleurs… Prohibido ! Nous refaisons 10 km avant de nous poser sur la place du village de Chapada, Francis est assez mécontent, car il a fallu conduire de nuit. Faut dire qu’ici à partir de 18 h 00, il fait nuit !

Le 13 septembre 2013 – Poconé.

Ce coup-ci, nous arrivons aux portes du Pantanal… enfin, il faut traverser la ville de Cuiaba… et c’est pas gagné. Pas de panneaux de direction, des travaux… après maint demi-tour, arrêt pour demander notre route, la chaleur et les dos-d’âne… L’atmosphère est électrique ! Bon on s’en sort ! Arrêt à l’ombre pour grignoter et nous retrouvons l’enfer des camions sur la déviation…

brésil 1

A proximité de Poconé, nous voyons nos premières bébêtes !!! Un Jaribu, cigogne et emblème du Pantanal très grande et nous retrouvons nos amis Capybara !
Nous nous installons sur le parking de l’hôpital de Coponé, à proximité de la Transpantaneira, qui mène à Porto Jofre. Nous n’avons plus d’eau et Francis en demande aux ambulanciers. Très sympas, nous discutons un peu, et leur faisons visiter la Roulott’… Ils nous plaignent de ne pas avoir de clim…

brésil 1

Les 14 & 15 septembre 2013 – Pantanal nord.

Le Pantanal est moins connue que l’Amazonie. C’est pourtant une vaste plaine alluviale, la plus étendue du monde (Brésil, Paraguay et Bolivie), qui couvre 210 000 km2 (un peu moins que la moitié de la France). C’est l’endroit le plus propice pour observer des animaux, oiseaux. Le Pantanal Nord est situé dans le Mato Grosso, la route construite en 1973, devait rejoindre Corumba. Mais le projet s’arrêta après 145 km de Poconé, la route traversant une région inondée 6 mois par an, le coût parut peu rentable aux autorités.

brésil 1

Nous avons choisit la fin de la saison sèche, pour avoir l’opportunité de voir des oiseaux et autres animaux. En effet, le peu d’eau qui reste les obligent à cohabiter, et nous offre un spectacle inoubliable.

Jaribu (Cigogne)

brésil 1
brésil 1

Cigognes (autres)

Plus...